Kiaï de Alexandra COIN et Erik KWAPINSKI

Très tôt ce matin, je refermais KIAÏ de Alexandra COIN et Erik KWAPINSKI.

Editeur : Lucien SOUNY

Page : 220

Chapitres : non numérotés


RÉSUMÉ :

Glauque, perturbant et diabolique à souhait !

Un violent incendie a ravagé un orphelinat religieux. Les pensionnaires sont évacuées et Marie, l'une des jeunes filles, est placée d'office en psychiatrie à Auxerre. À des centaines de kilomètres de là, à l'exception des morts qu'il a laissés derrière lui et des années qu'il a passées dans la Légion comme tireur d'élite, rien ne distingue Fabrice des autres habitants de ce village en pays cathare où il s'est désormais retiré. Jusqu'au jour où Peter Wolff, son vieux complice de randonnée, biker au look de Viking et prêtre défroqué, va attirer sur eux les foudres d'un groupe activiste catholique. Les méthodes de l'Inquisition renaissent de leurs cendres. En quoi cette croisade mortelle concernerait Marie ? Pourquoi elle seule pourrait y mettre un terme ? Kiaï est un thriller sombre, acéré et addictif, qui aborde les questions de barbarie, de violence, de religions, et notamment de leurs effets dévastateurs


MON AVIS :

Pfiou quelle belle découverte !!!

Belle maman m'avait prévenu que ce livre serait génial ! Elle ne s'était pas trompée !!!

On entre rapidement dans l'histoire, et on ne lâche plus le livre à partir de la page 60.

Les personnages sont intéressants et hétéroclites : on retrouve Fabrice, un ancien légionnaire qui, malgré un énorme travail sur lui, garde les stigmates des affrontements qu'il a vécu ; un prêtre misanthrope reconverti en auteur de thriller dénonçant l'intolérance et la dictature de la pensée ; Marie, internée en HP depuis 15 ans ; Gabrielle, la courageuse Gabrielle, une vraie battante ; Zoé, la psy ; et Taisho, le sage.

Kiaï : Le mot Kiaï désigne le cri qui, dans les arts martiaux, concentre l'énergie du corps et de l'esprit. Ce cri est utilisé notamment pour marquer une volonté d'action ou bien pour perturber la concentration de l'adversaire.

Il vient du Ki, l'énergie, composée de deux forces opposées, Yin et Yang et de ai, l'univers.

Selon la légende, le célèbre samouraï, Miyamoto Musashi, aurait tué un scorpion en poussant un kiaï inaudible faisant chuter l'animal mort devant son adversaire. Ce dernier, impressionné, prit la fuite.

D'un côté, des activistes catholiques qui sèment la terreur et utilisent les méthodes de l'Inquisition (actes de torture avec la vierge de fer, la fourche des hérétiques, la fille du boueur, la cilice en acier) ; et de l'autre côté un village hors du temps, Roc-Cabardès, où vivent Fabrice et Peter loin du tumulte de la ville.

L'écriture à 4 mains passent à merveille, le style est agréable et les chapitres courts.

Et la fin !!!! Juste wahou !!! Le twist final est juste exceptionnel !!!

Bravo à Alexandra COIN et Erik KWAPINSKI pour ce thriller rythmé ! Merci à vous et aux éditions Lucien SOUNY pour votre confiance !

Le mot de la fin : Pas besoin d'avoir lu « La voie du talion » pour dévorer « Kiaï ».