Le douzième chapitre de Jérôme LOUBRY

Hello tout le monde !!!

Aujourd'hui, je viens vous parler d'un petit bijou, une petite pépite ! Il s'agit de : Le douzième chapitre de Jérôme Loubry, paru aux éditions Calmann Lévy noir le 19 septembre 2018. Dévoré en à peine quelques heures, je vous explique pourquoi.

Le résumé d'abord :

Les souvenirs sont parfois meurtriers
Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l'océan, dans le centre de vacances appartenant à l'employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.
30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n'ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l'intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l'affaire.

Mon avis :

J'ai été totalement embarquée dans cette histoire ! 350 pages dévorées !

En 1986, 2 gamins, David et Samuel font la rencontre de Julie durant leurs vacances. Quelques jours plus tard, cette dernière disparaît.

30 ans plus tard, un grain de sable va venir enrayé la vie de David, devenu écrivain. Lui et son éditeur, Samuel, amis de toujours, vont recevoir une enveloppe contenant un manuscrit de 12 chapitres avec la note suivante :
"L'un n'a pas entendu le chant de l'Amour : il est le sourd
L'autre a vu, mais a eu peur : il est le muet
Le dernier a abandonné alors que la solution se trouvait sous ses yeux : il est aveugle" . Ils vont alors revivre cet été de 1986.

Si l'un est le sourd et l'autre le muet, qui est l'aveugle ?

David va alors partir en quête de vérités.

Que s'est-il réellement passé 30 ans auparavant ?

Quand les souvenirs refont surface, ils sont souvent douloureux ...

"Chacun de nous possèdent en lui des souvenirs oubliés qui ressurgissent de temps à autre, que ce soit par une odeur, un goût, un son, des événements précis que l'on rencontre et qui nous replongent alors dans le passé." (page 230)


Les personnages sont sublimes ! Pour David et Samuel, on les retrouve d'abord enfants avec toute l'innocence que cela comporte ; puis devenu adultes avec des plaies a panser.

Quand aux adultes déjà présent en 1986, on comprends (ou pas) la peur qui peut vous bouffer au quotidien. Les discutions de « grands » cachées aux enfants.

Ici, pas de super flic dévastée par les enquêtes. Juste des hommes, comme vous et moi.

La simplicité de l'enfance face au monde adulte si anxiogène et tellement cruel.

Le temps qui passe et la volonté de faire éclater la vérité...

Ce livre vous prend aux tripes, c'est un vrai page-turner. Un roman noir, sombre, qui dégage cependant quelque chose de particulier. Jérôme Loubry a su créer son propre univers avec cette histoire vous baladant sans cesse entre eux époques (1987 et 2017). Pas de fioriture, tout est léger, l'écriture à la fois fluide et profonde.

J'aime également cette construction alternant les chapitres passé / présent. Cela donne tellement de rythme ! L'auteur réussi de manière limpide à nous transporter pour nous mener à la révélation finale.

Ce livre est un vrai coup de cœur ! Un petit bijou à lire sans tarder.