Les larmes des cigognes de Lawren SCHNEIDER

Vendredi soir, je terminais Les larmes des cigognes de Lawren SCHNEIDER.


324 pages – 42 chapitres


RESUME :

1943
Louis n'’arrivait pas à trouver le sommeil. Peut-être devenait-il fou tout simplement.
« Je crois que j’'ai des visions, un peu comme Bernadette à Lourdes. C’'est comme si j'’étais rentré dans son corps.» Il a cogné une femme. De toutes ses forces.

1986
« Je m’appelle Christophe et j’'aimerais vous confier mon secret : je suis capable de voir des choses que vous ne voyez pas... »
« Tout a démarré il y a quelques mois. Ma mère m'’avait serré dans ses bras. Un câlin de maman. J’'ai posé ma main sur sa nuque et… j'’ai eu ma première vision. C’est comme si j’'avais plongé dans son corps, comme si j’'avais vu à travers ses yeux »

Prisonnier dans le camp de Tambov, Louis Waechter est en proie à des visions terriblement réalistes. Quarantre-trois ans plus tard, Christophe, son petit-fils confie à ses amis qu'il a le même don. Ce jour-là, il a ouvert une porte qui ne se refermera plus.



MON AVIS :

Première lecture pour moi de Laurew Schneider et je peux vous dire que je ne suis absolument pas déçue ! On a ici un excellent thriller !

J'appréhendais un peu l'aspect historique (n'étant pas très à l'aise avec l'histoire) avec une deuxième partie qui se situe durant la Seconde Guerre Mondiale. On revoit une bonne partie de l'histoire de l'Alsace, de sa place et de son rôle qu'elle a eu malgré elle. Mais alors, ça passe comme une lettre à la poste ! Le thriller prend largement le dessus, et tout ce qui est retracé est extrêmement bien documenté ! C'est captivant et en aucun cas bancal.

L'ambiance du livre maintenant : un melting-pot d'émotions !!! Angoisse, horreur, dégoût, espoir, … Wahou, y'a de quoi faire.

"- Joseph, ce n'est pas tout, j'ai vu autre chose...La femme était inconsciente alors je ...le type s'est levé, a cherché une hache et sans la moindre retenue, il lui a tranché la tête. Puis les mains et les pieds..." (page 179)

Les personnages sont parfaitement travaillés. On trouve deux jeunesses différentes : celle des années 40 avec Louis et celle des années 80 avec Christophe. C'est simple, mais il y a tout ce qu'il faut : Des liens d'amitié très fort entre les personnages (dans les 2 générations) et des rapports parfois tendus entre parents et enfant.

La question qui se pose est comment nos 2 personnages principaux vont appréhender la découverte de leur don ? Comment faire face à l'horreur qui s'offre à leurs yeux ? Comment ne pas devenir fou?

C'est dynamique du prologue à l'épilogue ! Une succession d’événements pas toujours heureux (presque même jamais heureux!), un style d'écriture vif et une fin inattendue.

Vraiment, vraiment, il faut lire Les larmes des cigognes ! L'histoire ne vous laissera pas indifférent.

Merci Lawren pour cette magnifique découverte ! C'est presque un coup de cœur !


Ma note : 19/20


Vous pouvez retrouver Lawren sur son site internet www.lawrenschneider.com et sur sa page Facebook ici