Maudite de Denis ZOTT

TITRE : Maudite

AUTEUR : Denis ZOTT

EDITEUR : Hugo Thriller

PAGES : 416

RÉSUMÉ :

Pour survivre, elle doit faire face à ses pires cauchemars.
" Marseille à feu et à sang dans un polar incandescent. " Hubert Artus
Marseille. En face du stade Vélodrome, le dixième étage des Mimosas est en flammes. C'est l'appartement de Tony Beretta, petit dealer mais légende parmi les supporters ultras de l'Ohème.
Une jeune femme, blessée, parvient à s'échapper du brasier. Luce, seize ans, une gueule d'ange, enceinte jusqu'aux yeux, n'est pas partie les mains vides : elle s'est enfuie avec l'argent et la drogue de Tony.
Et l'argent et la drogue, ça attire du monde. Canari, le flic pourri de la BAC. Les hommes de main de Tony. Ceux du Libyen, jeune caïd qui a pour ambition de renverser les anciens, tel le vieux Topin. Et même Yasmina, l'infirmière trop belle pour être innocente, qui veille sur Luce et ses jumeaux. Impossible, pour Luce, d'espérer se sortir seule de ce piège qu'est devenue sa ville.
Mais à qui faire confiance, et comment survivre et protéger ses bébés, quand sa propre mère dit d'elle qu'elle est maudite, et que son ange protecteur pourrait bien s'avérer être un démon ?
Pour trouver la lumière, Luce n'aura d'autre choix que de faire face à ses pires cauchemars.


MON AVIS :

Denis Zott est un auteur que je souhaitais vraiment découvrir ! Et c'est chose faite !

Bien que je ne sois pas fan des stades et du foot en général (malgré que mon fils passe ses journées avec un ballon au pied), j'ai lu quasi d'une traite ce livre qui commence en plein match de l'Ohème.

L'auteur a su m'embarquer dans la vie de la belle Luce, 16 ans, maudite par sa mère et enceinte de jumeaux. Luce qui n'a pas eu la vie facile, Luce qui n'a pas une vie simple et pleine d'amour, Luce qui a un avenir plutôt sombre.

Les personnages proposés sont très bien décrit (notamment Tony Berreta : et dire que ça existe des mecs comme ça...) : flics pourris aux méthodes plus que douteuses, médecin véreux, dealers, bref des personnages tous plus détestables les uns que les autres.

Les descriptions des lieux sont minutieuses : c'est un Marseille sombre que nous découvrons ici.

« Aspiration dans les narines. Tony en mode décollage. "Cap Canaveral", le nom qu'il a donné à cette coke. Ça infuse dans ses membres, dans ses veines. Un sorcier puisant son énergie tellurique. C'est la magie blanche. Il pourrait soulever des montagnes. Ses bras frémissent. Les démangeaisons reviennent. Ça gratte de partout. » (page 76)

Les chapitres courts donnent un rythme effréné à ce thriller diabolique : pas de répit du début à la fin. On enchaîne les pages à une vitesse fulgurante !

L'écriture est addictive et incisive.

Dans Maudite, vous serez sous pression de la première à la dernière page !

Ce n'est pas un coup de cœur pour moi, mais j'ai apprécié ma lecture puisque je l'ai tout de même dévoré.